De L'Orient, La Lumière : Mythe, Rêve ou Réalité ?

Mis à jour : 14 déc. 2018



Extrait de la Conférence de Jean IOZIA à l'Association LIVE au Mas de Garguier à Gèmenos (13).


Il a existé un véritable engouement pour l’Inde en Europe, trouvant son apogée au XIX° siècle, qui fourmille de discours philosophiques consacrés à l’Inde dont des auteurs comme Schlegel, Schopenaueur, Nietzsche, pour ne citer que les grands noms de la philosophie allemande. La France possède une grande tradition de recherches indianistes, qui avaient fait par exemple de notre pays l’un des hauts lieux de la philologie sanscrite des études védiques. Anquetil-Duperron en 1801, révèle à l’Europe la pensée des Upanishad. Eugène Burnouf en 1844 la première Introduction à l’histoire du bouddhisme indien. Et Paris a vu se créer la première chaire de sanscrit en Europe.

Comment l'Orient, au cours des âges a-t-il pu envahir une partie de l'imaginaire occidental ? Comment se fait-il que, sans existence géographique certaine, il soit devenu un objet de rêverie et de désir ? Pourquoi cette fascination a-t-elle poussé des Occidentaux à abandonner leur monde originel pour aller se fondre dans cet espace non clos et étranger, voire y disparaître ? Dès les temps les plus lointains, les échanges commerciaux se sont accompagnés de récits de voyages plus ou moins fictifs.

A l’origine l’Orient est une réduction du latin Ab Oriente Sole (où se lève le soleil) et l’occident Ab Occidente Sole (où se couche le soleil).

Au moyen âge se forment les termes levant/ponant, de levant (Sol Levans) et ponant (Sol Ponens) d’où les expressions levantins qui désigne une région particulière du proche orient et une expression géopolitique, les Echelles du Levant que l’on pourrait traduire par les escales du Levant.

Imaginés par des embellisseurs de réalité, ces documents arment les voyageurs et les pèlerins partant pour le Levant, ou même, pour l'Asie lointaine. L'Orient qu'on va visiter est, avant tout, un Orient qu'on a fantasmé. L'orientalisme, qui n'est qu'une des émanations de la séduction de l'Orient, a connu son âge d'or lors de l'expansion coloniale de la France et de l'Angleterre à la fin du XIXe siècle. Il se confond alors, dans l'esprit des Européens, avec une sorte d'exotisme chatoyant. Mais, au moment même où ces empires sont près d'éclater et de disparaître, l'Orient classique jette ses derniers feux ; il est devenu un jeu touristique auquel se prêtent les visiteurs occidentaux comme leurs hôtes "orientaux". Ils retracent la naissance et le développement de ces mythes persistants, tels le Désert, le Harem, la Femme fatale, le Mysticisme, etc. Il forme ainsi une histoire de l'Orient rêvé par les Occidentaux.

La science de la nature profonde de l’être se trouve tout entier contenu dans le secret du processus initiatique. Or ce processus fait appel aux mythes pour en baliser le parcours. L’Orient fait partie de ceux-ci…

50 vues
© 2018 Jean IOZIA - Tous droits réservés • Conception by Alcréagraph